Bouddhi

  • Posted on: 2 December 2016
  • By: admin-principal

Bouddhi, qui est la lumière céleste, la lumière de l'âme pure, peut briller dans un cœur simple, la psyché purifiée, sans l'intermédiaire du mental. Il peut briller directement sur le cœur sans passer par le mental. L'amour sous toutes ses formes, même dans les plans inférieurs, lorsqu'il est pur - ce qui veut dire sans égoïsme - car toute pureté vient du manque d'égoïsme, l'amour donc s'élève jusqu'à Bouddhi qui est le plan de l'union, au moyen des vibrations corrélatives, et il en tire des harmonies qui l'élèvent et l'enrichissent subtilement et merveilleusement. C'est un prodige dont nous avons peut-être tous fait l'expérience, à certains rares moments. Un tel amour est une puissance spirituelle, bien au-delà de la simple sentimentalité. La sentimentalité est en fait la jouissance de ses propres émotions. Elle est aussi centrée sur soi que n'importe quelle autre activité centrée sur soi, et tout aussi irréelle.
La loi de la vie sur ce sentier ascendant est la loi du don ou du sacrifice qui n'est pas souffrance ou privation mais qui est la joie la plus pure pour le mental et le cœur qu'irradie une impulsion divine. Un tel amour, un tel don complet - le don de soi avec tout ce que l'on possède - produit l'effet le plus complet. Il mène tout droit celui qui a l'audace d'escalader le flanc de la montagne jusqu'au sommet au lieu de lui faire suivre le sentier aisé dont les lacets serpentent indéfiniment sans y mettre tout son cœur.

Sri Ram - L'Homme, ses origines et son évolution