Conscience de moi

  • Posted on: 6 March 2016
  • By: admin-principal

Il est possible d'être conscient, sans que l'ego intervienne. On ne peut plus
être emporté par l'émotion ni par la réaction ; on ne peut plus parler sans être
conscient qu'on parle, de ce qu'on dit, pourquoi on le dit et dans quelles
conditions. On ne peut plus ne pas être conscient. Comment arriver à ce
résultat, puisqu'en essayant de diviser son attention, de la maintenir sur
soi-même, tout en portant une partie de cette attention sur le dehors, c'est si
difficile que je retombe dans le sommeil de l'identification ? Comment ? En
prenant appui, de seconde en seconde, de millième de seconde en millième de
seconde, sur ce qui est là, en dehors de moi ou en moi (telle sensation, telle
émotion). Si je veux prendre appui sur une certaine conscience de moi qui n'est
pas là, le temps de retrouver cette conscience de moi - une seconde, deux
secondes - m'écarte du mouvement perpétuel du monde phénoménal....
Première vérité d'expérience: si je suis présent à moi-même, conscient de
moi-même, le monde extérieur devient lui aussi présent et réel. Deuxième vérité,
la réciproque de celle-ci : si le mode extérieur est vu, vraiment vu, je deviens
présent à moi-même en moi-même. Vous pouvez toute la journée vous surprendre en
train de "décrocher" de ce qui est, de surimposer, de "créer un second" et,
toute la journée, revenir à l'adhésion. Et, peu à peu, cela vous amènera à être,
toute la journée, en état de conscience de soi, en état de vigilance
(awareness).

Arnault Desjardins - A la Recherche du Soi - Adhyatma Yoga