La Divine Aventure

  • Posted on: 6 March 2016
  • By: admin-principal

Avant de nous embarquer pour la Divine aventure, pour la découverte de la Réalité qui se trouve cachée en nous, nous devons nous poser deux questions :
1) Désirons-nous réellement entreprendre cette tache difficile ?
2) Et pourquoi donc ?
La plupart des aspirants vont dire: "Bien sur que nous le voulons ; autrement nous n’étudierions pas ces choses et n'aurions pas besoin d’être renseignés sur les méthodes a suivre." Il est probable qu'ils ne seraient pas aussi affirmatifs pour répondre a la deuxième question tout en répondant d'une manière vague qu'ils désirent entrer dans le sentier parce que la vie est remplie de difficultés et de souffrances, et qu'ils veulent s'affranchir de cette condition peu enviable.
Bien que les réponses a ces deux questions paraissent simples, ne soyons pas si surs de les connaitre réellement. En effet, si nous les connaissions réellement, bien des problèmes soulevés par la vie intérieure ne se poseraient pas pour nous. Par exemple le problème posé par l'absence d'une impulsion intérieure assez forte pour nous pousser a parcourir le sentier pour de bon et d'un pas constant, ou le problème posé par l’extrême difficulté que nous éprouvons a apporter des modifications a notre façon de vivre et a notre façon de voir...
Il y a en sanskrit un mot : "Nischaya" pour designer la conviction réelle et ferme obtenue a la lumière de Bouddhi et qui est donc dénuée de tout doute ou réserve mentale. Si nous sommes parvenus a cette conviction, l'action s'ensuit rapidement et sans hesitations. C'est cette sorte de Nischaya que nous devons acquérir a propos des problèmes posés par la découverte du Soi et alors nous avancerons d'un pas assuré, sans trébucher et joyeusement.

I.K. TAIMNI - Autoculture